Ce dimanche 22 avril au soir, Philippe Huppé et ses collègues ont voté et adopté en première lecture le Projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif.

 

Lors de ce débat qui aura duré plus de 60 heures et aura vu l’examen de plus de 1100 amendements, l'Assemblée Nationale a adopté un texte courageux qui aura pour principal intérêt de réguler l’immigration, mieux traiter les demandes d’asile et intégrer réellement les demandeurs à la nation. L'objectif premier de ce projet de loi est de tenir un engagement de campagne en simplifiant et en réduisant à six mois le traitement des demandes d’asile, contre 14 mois actuellement. À travers cet engagement, le Gouvernement et la majorité portent une volonté : permettre d’assurer un meilleur accueil des personnes demandant l’asile.

Parmi les principales dispositions défendues par les députés LaREM, nous retrouvons :

- La réduction à 15 jours du délai d'appel après le rejet d'une demande d'asile. Cette mesure a été adoptée afin d’assurer un traitement plus rapide et efficace des dossiers de demande.
- Le placement en rétention encadrée est porté à 90 jours. La durée maximale de rétention passe ainsi de 45 à 90 jours pour les étrangers en attente d'expulsion.
- Le renforcement du parcours d’intégration républicaine notamment avec le doublement du nombre d’heures de formation linguistique pour ceux qui en ont besoin.

A la fois ferme sur les principes et humain pour les personnes, ce texte se veut également protecteur des valeurs républicaines, apportant à la France les solutions justes et équilibrées à l’accueil de réfugiés sur son territoire.

 

 

Philippe Huppé